Lorsque l’on se fixe pour objectif de convaincre le commun des mortels qu’il est entré dans une ère de ‘Post-vérité, on sent bien que l’ultime bataille entre la raison humaine et les moyens de la contrôler est engagée.

Si les sociétés  matriarcales polythéistes se sont  fondées sur les grands mythes et la peur des grands luminaires (le soleil, la lune), le passage au Judaïsme et donc aux civilisations monothéistes a érigé la vérité et l’éthique sur le Parthénon de la conduite de l’homme libre. A ce titre, la loi mosaïque héritée du codex hébraïque est à l’origine de l’existentialisme humaniste. Il s’agit d’être libre en choisissant le bien contre le mal, la vérité plutôt que le mensonge calculateur, l’amour de son prochain plutôt que la guerre et la justice contre la loi du plus fort. Plus tard dans l’histoire des hommes, ces antagonismes donneront naissance aux valeurs platoniciennes à l’origine de la civilisation occidentale. En ce sens, lorsque les penseurs du siècle des lumières (XVIIIe siècle) croient affranchir l’homme des abus de l’église par  l’assassinat du postulat théologique  au profit de la vérité scientifique pour expliquer les origines de la création du monde, ils ouvrent la voix à l’exigence de la preuve. Un siècle plus tôt, Descartes avait fondé la démarche sans toutefois oser tuer D’. (cf : lettre de Gassendi à Descartes) 

Or, ce que l’on peut observer à l’aube de ce troisième millénaire est un fulgurant retour à la fois au postulat théologique et aux grands mythes.

L’enjeu pour la gouvernance mondiale , pour ce que l’on appelle les Globalistes ; ce club formé des États dits démocratiques ayant prostitué l’intérêt de leurs peuples respectifs sur l’autel des intérêts particuliers des banques systémiques et de leurs actionnaires finançant l’économie réelle correspond à la constance réduction du coût du travail avec pour effet dévastateur la paupérisation des pays développés dont la main d’œuvre ne peut s’accommoder de la vision esclavagiste. Par projection directe,  l’évolution sinistre vers un vivier mondial de potentiel intellectuel dans lequel piocher ponctuellement en revoyant sans cesse à la baisse le coût de la mission par le jeu de la concurrence du marché n’est pas moins insupportable à l’idéal humaniste.

Or, si le dessein est noir, il faut donc le présenter sous de meilleurs traits. De là naît ce personnage de composition que le media institutionnel inféodé encense dans le Tout-Paris. Nous nommerons ici MACRON ou l’imposture de l’homme de paille poussé par le vent de discours écrits par une équipe communicationnelle rémunérée rubis sur l’ongle par des Bankters internationaux qu’il est inutile de nommer. Chacun sait de qui il s’agit, le déplore et se demandera ensuite pourquoi l’antisémitisme a regagné un terrain alarmant depuis la création de l’Union Européenne. On croit souvent que la BCE contrôle l’Union européenne. C’est un tort. Il faudra viser un cercle plus restreint et qui lui est considérablement supérieur. Quelles sont donc les missions de la marionnette locale?

  • Au plan économique, il s’agira de promouvoir  un progressisme démocrate d’apparence dissimulant l’ambition globaliste. Il s’agira de parler d’entreprenariat à portée de chacun sans naturellement préciser les modalités d’obtention de prêts bancaires par le commun des mortels. Signalons que même au sein de la Silicon Valley, 7 Star-up sur 10 périclitent dans les 3 ans  Qu’importe ! Il s’agira de tout promettre à chacun, de proposer un discours comparable à l’étal de marché sur lequel chacun entendra ce qui lui conviendra le mieux. Or, en dehors des étudiants des grandes écoles, des cadres diplômés et des techniciens nécessaires à la maintenance de l’automatisation, lesquels n’auront de toute façon pas besoin de lui pour devenir un vivier d’intellectuels et d’ouvrier spécialisés précaires, on a du mal à percevoir la vision. Qu’importe encore ! On colportera que de nouveaux métiers se créeront d’ici à 10 ans. On assénera que l’on va se lancer séance tenante dans une grande ère de la formation initiale et professionnelle afin de préparer l’homme post-moderne à des métiers….qui n’existent pas encore. Vous m’accorderez que la logique en perdrait son latin. Mais que dis-je, latin!

    J’avais oublié : ” La France, une région sans passé, sans art, sans histoire, sans culture”; un territoire de la mondialisation écartelé entre villes-monde et quart monde rural, entre “Happy few’ et multitude sacrifiée sur l’autel d’une ‘marche de la mort’, parce qu’il n’y aurait pas le choix…

    Or, on a toujours le choix de sauver sa Nation.Quelque-part dans l’histoire de France, on a pu appeler les autres hommes des collaborationnistes.

    Et puis, lorsque l’on réclame des explications, des précisions sur le programme, on se fait répondre avec stupeur que l’homme entend diriger par Ordonnances, c’est à dire en supprimant le débat démocratique nécessaire dans l’enceinte parlementaire. Je pose donc la question :Le projet pour la France serait-il celui de la dictature, quoi que veuille prétendre une cohorte d’élus ‘Les Républicains’ désemparés et suppliant leurs électeurs de ne pas les abandonner aux législatives “afin d’imposer une cohabitation” ? Il s’agit plutôt d’hommes paniqués à l’idée de disparaître et de rejoindre la vie active après avoir accepté que Fillon ne les conduisent à la Bérézina et ne tire sa révérence non comme un empereur, mais comme un traître. Après l’avoir fait vivre pendant 36 ans, que demeure-t-il à la France? Si le prince se retire en son château et s’y barricade, alors il demeure à la France ses Patriotes. Ils ont tous les visages, toutes les colères et une seule fierté : La défense de la nation en menace de dissolution.  Jean-Luc Mélenchon l’a compris. Il a certes été battu. Pourtant, au soir de la défaite, il n’a pu se résoudre à prostituer la France. Il entrera dans l’histoire comme un philosophe éclairé.

  • Ensuite, au plan sociétal, il s’agira de détourner les esprits en les tenant perpétuellement occupés à s’échauffer sur des polémiques sociétales de plus en plus souvent identitaires. Autrement dit, il s’agira de fracturer l’universel plutôt que d’œuvrer à sa cohésion.

    J’en viens ici à l’instrumentalisation invisible de la société par les grands banksters dont je vous parlais tout à l’heure et par leur relais inféodé : le media institutionnel. Il s’agira d’ostraciser Marine Le Pen et son soit-disant racisme et antisémitisme familial ou héréditaire.

    Or, quelques remarques éclairantes :

    -Marine Le Pen a un père au passé raciste et négationniste. Persoone ne le niera. Elle en a souffert toute son enfance, toute son adolescence et une partie de sa vie de femme. Il est toujours utile de rappeler les distinctions entre les victimes et les bourreaux.

    Elle appartient à cette génération ayant regardé la fameuse série ‘Holocauste’ diffusée à la fin des années 1970 brossant la saga d’une famille juive dans les camps de la mort et desquels certains des membres auront pu réchapper.Elle a souvent déclaré en avoir été profondément traumatisée mais avoir encore été plus choquée d’avoir à combattre contre un père refusant à ses enfants de les laisser la visionner.

    Elle a grandi parmi ces enfants de mon époque qui regardions les procès des criminels Nazis retransmis à la télévision (Klaus Barbi…) et collaborationnistes français de Vichy (Touvier..).

    Elle s’est précisément construite en opposition par rapport à un père que peu pleureront. Pourtant, chacun d’entre nous sait combien il est difficile de faire le deuil de ses parents. Pendant longtemps, elle a donc pris sa défense, parce qu’il est cette tradition héritée de la loi mosaïque hébraïque commandant d’honorer son père et sa mère.

    Or, dès qu’elle prend la tête du parti politique en 2011, Marine Le Pen est décidée à extirper du parti certains membres influents et riches militants amis de son père. Pourtant, chaque fois qu’elle devra relever le défi de réunir des fonds pour organiser une campagne, le même scénario pervers et orchestré par les Banksters se produira :

    – Refus systématiques des banques françaises de la financer.

    Objectifs : La pousser à demander à son père, aux amis de son père dont nous parlions à l’instant ou alors…..au méchant ennemi Russe.

    Le résultat est simple de bêtise, mais tellement utile pour les autres partis politiques s’empressant de se ranger dans un front républicain.

    Pourtant, je ne connais qu’un seul collaborationniste regrettablement illustre décoré de la Francisque par le Maréchal Pétain lui-même. Cet homme était François Mitterrand.Il aura vendu la puissance souveraine de la France aux Banksters contrôlant une zone européenne avant de déclarer avec le cynisme le plus achevé : ” Après moi, il n’y aura plus que des comptables”.

    François Hollande, son digne fils spirituel aura tendu à la France le piège machiavélique de sa propre succession par procuration. Si Mitterrand a trahi la France, Hollande a orchestré sa disparition en cédant aux puissances financières après avoir déclaré : “Mon adversaire, c’est la finance”.

    Macron est l’homme de paille qui a été désigné pour le remplacer. L’élu, le Messie. Je n’insisterai pas.

    Il faudra donc retenir une certitude :

  • Si l’objectif ultime est le contrôle des masses, toute l’astuce du paradoxe apparent est de se présenter humaniste, démocrate, bienveillant, ami de la différence,  tandis que dans l’ombre s’ourdit précisément le projet du totalitarisme le plus ébouriffant et l’annihilation de la pensée dissidente.

    On saisira ici tout l’intérêt d’une école gratuite et obligatoire attachée à la mission du développement de la pensée uniformisée auprès de la jeunesse .

    On saisira avec la même aisance la dissémination de mythes ou romans en lieu et place des seuls faits, c’est-à dire la prévalence de l’exception policée par rapport aux réalités marquantes afin d’imposer une cohésion de façade à l’ensemble  de sociétés en échec d’expériences multiculturalistes.

    Une immigration inépuisable en Europe présente deux avantages redoutables :

    -Élargir de manière irresponsable un marché de consommateurs au seul profit des BanKsters vivant du crédit, des investisseurs de l’énergie et des Firmes mondiales (FMN)

    -Élargir un vivier de voix immigrées favorables au vote démocrate progressiste par la récupération et l’agitation de revendications identitaires.

  • Dès lors, chacun comprendra la logique de vision politicienne ayant amené les Globalistes “progressistes libéraux” à s’accaparer les médias, en les rendant de vastes organes institutionnels corporatistes ou ministères de la propagande d’un IVe Reich assénant une ère de ‘Post-vérité’,  multipliant de fait les narratives, manipulant les reportages, témoignages, sélectionnant les experts…Bref, orchestrant l’assassinat de la vérité au profit de ce que j’ai nommé dans l’un de mes articles précédant des ” vérisimilitudes” s’affranchissant ou biaisant le fondement de la preuve produite.

DE L’AGONIE A LA CONNIVENCE SUPÉRIEURE

Jusqu’à l’apparition des réseaux sociaux, les médias institutionnels se sont retranchés derrière l’argument d’autorité se targuant d’une déontologie journalistique assise sur une réputation construite par leurs seuls soins avec la bienveillante connivence des États. En France, le niveau de cette connivence parfois nauséabonde bat tous les records.

Or,  l’apparition des réseaux sociaux et de médias alternatifs ont rapidement mis à jour l’ampleur des impostures et des travestissements de la vérité.

L’année 2016 marquera un tournant autant historique que rédhibitoire jetant le discrédit définitif de l’opinion publique internationale sur un appareil médiatique corporatiste nocif œuvrant exclusivement à la destruction des nations et des patriotismes .

Le commun des mortels cher à Socrate aura fini d’être dupe.

Qu’il se soit agi des couvertures de campagnes du Brexit, des élections présidentielles américaines ou de la déplorable campagne présidentielle française qu’on lui donne actuellement à voir, celui-ci aura excellemment bien résisté aux  vérisimilitudes assénées par une cohorte d’experts diligentés sur les plateaux TV dont la moralité aura perdu ce que leur intérêt particulier y aura gagné. Notre homme ordinaire aura également remarqué que peu de philosophes authentiques se seront abaissés à ces exercices imbéciles d’encensement d’un personnage douteux, tant un philosophe sérieux aura toujours assez immanquablement l’avantage de débusquer l’imposteur derrière un pair de composition érigé en candidat présidentiel.

Alors, pour ce IVe Reich mondial et son organe de Propagande institutionnelle, comment faire face à cette crise de crédibilité susceptible de mettre en péril l’emprise sur son espace vital?

Les moyens de la riposte sont effrayants et passent naturellement par la menace et le nerf de la guerre. On aura compris que de l’élection française dépend la survie du IVe Reich. Après les victoires des Brexiters britanniques et du Président anti-système Donald J. Trump aux États-Unis,

celle de la candidate Patriote Marine Le Pen  menace de dégager définitivement cette gouvernance mondiale vénéneuse et farouchement opposée aux intérêts respectifs de nations souveraines aspirant au Free-Trade organisé dans le cadre d’échanges bilatéraux  respectant les principes d’équité et de loyauté.

Si la France sort de la zone-euro, les grilles de la prison dans laquelle on avait enfermé 19 peuples contre leur volonté et  leur “droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes” (Charte des Nations-Unies, art 1) s’ouvrent miraculeusement. L’union Européenne ou Kommandantur régionale de la gouvernance mondiale s’étouffera dans ses cendres. Exit, la dictature. Exit, les années de domination, d’humiliation et de chantage psychologique irrationnel quant au remboursement d’une dette acquise par les mauvais placements spéculatifs des branches privées des banques et mensongèrement vendues comme une dette héréditaire reportée sur sa descendance,  au seul bénéfice d’une caste de happy few dont la seule patrie est un mauvais veau d’or.

CONTINUER D’ENRICHIR UNE CASTE DE HAPPY FEW : LE DÉFI

Que fait-on lorsque l’on est aux abois aux plans financier, social, sociétal et sécuritaire et lorsque l’on est dans un contexte d’élections majeures?

Les moyens de riposte déployés

L’hypocrisie de la menace totalitaire mal conjuguée aux idéaux européens

L’EXEMPLE AFFLIGEANT DE FACEBOOK

Menacer semble avoir été tout du long le secret de la politique européenne

Sans doute, le plus indigne demeurera l’exécution des méthodes totalitaires suivantes.

En période d’élections, voici certaines regrettables errances auxquelles se prête l’axe Paris-Berlin. dans un 1er temps,

  • Pression sur les réseaux sociaux afin que ceux-ci soient contraints de placer des bandeaux signalant des contenus ‘Fake News’ ciblant les publications de media alternatifs sur lefil d’actualité d’abonnés volontaires
  • Après l’élection de Donald J. Trump, Facebook et la majorité des réseaux sociaux avaient refusé ce procédé arbitraire et totalitaire.
  • En revanche, sous la pression d’organisations libérales, ceux-ci avaient finalement consenti à classer la publication de ces contenus dans les dernières positions des fils d’actualités de chaque utilisateur.
  • Or, eu égard aux enjeux de l’élection présidentielle en France (Av 23/ Mai 7) et en Allemagne (Septembre) dans un contexte d’une montée exponentielle de la paupérisation de la société allemande directement liée au recours aux micro-jobs (€400 mensuels), l’union Européenne a fait pression sur Facebook en menaçant directement le réseau social de ne plus bénéficier d’avantages d’optimisation fiscale par le biais de sa filiale Europe. L’effet a été immédiat.

http://www.thegatewaypundit.com/2017/04/facebook-suspends-30000-french-accounts-10-days-election-attempt-censor-le-pen-supporters/

  • Le Jeudi 14 avril 2017, soit 10 jours avant le 1er tour des élections présidentielles françaises, Facebook a été conduit à céder à l’odieux chantage et  son porte-parole contraint de déclarer:

“Facebook Inc a suspendu 30.000 comptes français dans un effort pour ‘endiguer la propagation de Fake news, de travestissement de l’information et de spams’ “.

Ce collaborationnisme intervenant 10 jours avant l’élection présidentielle est sans conteste parmi les mesures les plus agressives prises par la firme de Mark Zuckerberg.

En effet, des comptes y compris d’Israéliens dont le mien sembleraient violer  les termes de confiance entre la firme et ses utilisateurs sur des fondements exclusivement  fallacieux dont le but inavoué est de censurer, de museler l’ampleur de l’engouement en faveur de la candidate présidentielle Marine Le Pen.

L’Union Européenne a sommé la compagnie du Free speech, de la fraternité et de la promotion de l’interaction entre les peuples de se conformer à des règles régionales (UE) reconnaissant une ‘propagande extrémiste’ violant les lois de l’Union, sous peine de sanctions pécuniaires sur sa filiale Europe et d’amendes.

En conséquence, une obtempération collaborationniste discutable a été prise par Facebook à l’encontre des comptes les plus influents sur le réseau social, dont le mien.

La lucidité du philosophe ferait-elle peur? Cela fait plus de vingt-cinq siècles que la démocratie oligarchique a assassiné Socrate. Pourtant, le philosophe continue de se battre et se battra encore, depuis la dernière geôle antidémocratique qu’est l’Union européenne.

Une pression comparable a été exercée sur Twitter, You Tube (Google) qui semblent avoir mieux résister à la tentation collaborationniste.

Mark Zuckerberg est né et a été élevé dans l’honneur des valeurs juives

  • En conséquence, je le supplie ici de revenir à la loi mosaïque, en mémoire d’un D’ ayant voulu donné à l’homme le privilège de la liberté. Facebook serait-il un organe destiné à une autre mission?
  • Je l’engage à se souvenir dans quels déserts ont pu mené le collaborationniste entre IIIe Reich et État Français.
  • Je l’engage à revenir sur un programme de censure  déjà en vigueur en France et exercé depuis le parti démocrate américain destiné à combattre les ‘Fake News’ sur la foi d’une réputation de medias institutionnels plus que discutable aujourd’hui.

Dans un Blog-Post de Facebook, le social media déclare :

“agir contre 30.000 comptes suspects en France”

insistant sur la priorité d’une lutte pour retrancher ces derniers dont les hauts volumes indiquent qu’ils seraient des influenceurs rassemblant les plus gros taux d’audience.

  • Je demande à Mark Zuckerberg de considérer qu’un Patriote binational n’est pas un ennemi de la vérité, à fortiori s’il est philosophe et justifie sa pensée par les arguments de la raison par l’évidence produite conte la fourberie.
  • Je lui demande encore de considérer les errances irréparables auxquelles peuvent mener le choix d’un veau d’or contre un D’, certes magnanime, mais qui n’oublie rien des trahisons.
  • Je lui demande enfin de penser aux parcelles de lumières divines qu’il éteint au motif de contingences pécuniaires.
  • je lui demande de penser à la survie de sa civilisation.
  • Je lui demande de cesser de collaborer avec une caste juive séfarade ayant trahi les fondements humanistes sur laquelle s’est construite la société israélienne.
  • je lui demande d’être et d’agir en homme.

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

in “If” Rudyard Kipling, 1910.

  • Je lui demande enfin de considérer d’éventuels conflits d’intérêts en ayant choisi un CEO Facebook France, et Europe- Laurent Solly-  dont l’épouse Caroline Roux  ‘journaliste’ animatrice de l’émission ‘C’est dans l’air’ – Groupe France télévisions-  n’a cessé de déverser des immondices de paroles contestables contre l’État d’Israël : “L’État d’Israël privilégie la sécurité. La France privilégie les libertés” et contre le 45e président des États-Unis, President Donald J. Trump.
  • Je demande à Mark Zuckerberg de considérer un monde dans lequel sa fille n’aura pas la possibilité d’exercer son libre-arbitre grâce à l’éclairage de philosophes réduits au silence par la cigüe moderne.

Il est deux devoirs pour chaque homme :

Le premier est celui de savoir d’où il vient.

Le second est celui d’assurer à sa descendance le privilège de ce dont il a eu la chance de bénéficier.

En deçà ou par-delà le livre, mon fils, sache demeurer dans la droiture et la lumière.

Faudra-t-il rappeler en plus de mes lignes, les lignes de mes prédécesseurs :

“L’écrivain moderne ne peut se mettre aujourd’hui au service de ceux qui font l’histoire. Il est au service de ceux qui la subissent. […] Dans toutes les circonstances de sa vie, obscur ou provisoirement célèbre, jeté dans les fers de la tyrannie ou libre pour un temps de s’exprimer, l’écrivain peut retrouver le sentiment d’une communauté vivante qui le justifiera à la seule condition qu’il accepte, autant qu’il peut, les deux charges qui font la grandeur de son métier : le service de la vérité et celui de la liberté.

Puisque sa vocation est de réunir le plus grand nombre d’hommes possible, elle ne peut s’accommoder du mensonge et de la servitude qui, là où ils règnent, font proliférer les solitudes parmi les foules. Quelles que soient nos infirmités personnelles, la noblesse de notre métier s’enracinera toujours dans deux engagements difficiles à maintenir : le refus de mentir sur ce que l’on sait et la résistance à l’oppression […]”.

In solidarity with 29.999 french accounts,

En solidarité avec l’ensemble du Peuple français patriote et fier de sa nation.

#Marine2017     #SortonsMacron

Mylene Doublet O’Kane, April 25 2017.

Post-scriptum : Happy birthday to my dearest friend Alain Feingold, Post Graduate, École Polytechnique (X- Ph D Quantum Physics), Paris -France.